Vous vous posez une question sur un édulcorant, vous avez une interrogation sur son apport calorique, sa dangerosité éventuelle, son mode d'utilisation ?

 

N'hésitez-pas ! Contactez-nous directement ! Et... gratuitement (comme tous nos services), nous essaierons de répondre à vos intérrogations !

 

Pour accéder à la page "CONTACT !", cliquez ici.

 

 

LE DOSSIER DU MOIS :

 

L'ASPARTAM EN 4 QUESTIONS

L'aspartam fait toujours polémique. Poison dangereux ou pas, il reste l'édulcorant le plus utilisé dans le monde. EDULCO.COM fait le point en 4 questions. lire la suite

 

...ET TOUTE L'ACTUALITÉ  :


mer.

13

juil.

2016

LES ÉDULCORANTS FONT GROSSIR !

On le soupçonnait depuis un bout de temps : les édulcorants peuvent faire grossir alors que l'objectif est exactement l'inverse !

 

Une nouvelle étude australienne montre que la consommation d'édulcorant incite ensuite le consommateur à manger plus. Le principe est simple : l'ingestion d'édulcorant qui "simule" le sucre est mal interprétée par notre cerveau ; en effet, alors que ce dernier détecte un gout sucré, il n'a pas les calories qui sont associées normalement lors de l'ingestion de... sucre. Il s'en voit perturbé et finit par inciter le consommateur à manger plus pour retrouver l'équilibre calorique qu'il connaissait avec le vrai sucre... Le consommateur va donc, s'il n'est pas extrêmement strict dans sa diète, être tenté insidieusement à ingérer des calories supplémentaires ! Tout cela n'est pas encore tout à fait clair pour les scientifiques mais ce n'est pas la première étude qui tend à dire cela... A surveiller donc...

 

 

0 commentaires

mar.

03

mai

2016

LA STEVIA VENDUE DANS LE COMMERCE N'EST PAS DU TOUT NATURELLE !

La stévia vendue dans le commerce, il faut être clair, est TOUT SAUF NATURELLE ! Oui, à l'origine, il y a bien une plante mais ce que l'on vous propose dans le commerce est le Rebaudioside A, extrait de la plante... par  un procédé chimique complexe. On est loin de la feuille de stévia que l'on fait infuser dans son thé (comme on le faisait initialement en Amérique du sud) !

 

Les services de l'Union Européenne se posent la même question : l'extraction de la molécule sucrante avec de l'éthanol (et non de l'eau) remet en cause cette fameuse appellation de "naturel", appellation devenue un véritable argument de vente (et qui fait d'ailleurs le succès de la stévia !) contrairement... à l'horrible aspartam tellement chimique et l'acesulfam-k qui, rien que par son nom, "fait" chimique ! 

 

Les industriels ont su sentir le vent tourner quand l'opprobre a été jeté contre l'aspartam. Même le fameux producteur du CANDEREL (qui à l'origine ne proposait que des édulcorants à base d'aspartam) a fini par proposé des "sucrettes" à la stévia. Surfant sur la vague du "naturel", la stévia est arrivée à point nommé !

 

Alors ces mêmes industriels fulminent quand ils apprennent que certains pays envisagent d'interdire tout bonnement d'apposer sur les emballages des produits le qualificatif de "naturel" pour  la stévia, ce qui ralentirait la croissance extraordinaire des ventes de cet édulcorant dans le monde... Pour l'instant, notez les beaux emballages verts avec souvent une jolie feuille verte pour accentuer le côté naturel ! 

 

Méfions nous des industriels... Ils savent surfer les modes de consommation et ici, ils ont tout compris ! 

 

0 commentaires

mar.

27

oct.

2015

CASH INVESTIGATION : LE LOBBY DU SUCRE

L'excellente émission CASH INVESTIGATION dirigée et menée tabour battant par Elise LUCET sur FRANCE2 a abordé dans une récente émission l'influence énorme du lobby de l'industrie sucrière en France et dans le monde. Même si, il faut bien l'avouer, l'émission est un peu longue et tourne très vite en rond, en visualiser une bonne partie montre le double jeu des sucriers en France : participer à des actions contre... l'obésité pour se donner bonne conscience et surtout pour avoir une bonne image. L'émission montre bien la contradiction entre le soutien à la cause de l'obésité et la vente de produits qui contiennent de taux de sucre extrêmement élevés. A voir ici : http://pluzz.francetv.fr/videos/cash_investigation.html



0 commentaires

mar.

28

juil.

2015

CREMANOVI : MEILLEURE À TOUT POINT DE VUE QUE NUTELLA !

 

 

Même malmené ces derniers temps, la pâte à tartiner chocolat-noisettes NUTELLA règne en maître sur ce segment de marché.

 

Il existe pourtant un concurrent sérieux gustativement (mais ça, cela dépendra des goûts !) mais surtout qualitativement et diététiquement  : CREMANOVI (on trouve ce produit sur INTERNET uniquement).

 

Il suffit d'analyser scrupuleusement la composition des deux crèmes pour comprendre :

 

Prenons la liste des principaux ingrédients, dans l'ordre (pour rappel, la loi exige que cette liste commence par l'ingrédient le plus présent dans le produit et finir la l'ingrédient le moins présent) :

 

NUTELLA                                    CREMANOVI

sucre                                            noisette (45 %)

huile de palme                              sucre

noisette (13 %)                             cacao maigre (9 %)

cacao maigre 7,4 %)                    lait écrémé en poudre (5 %)

 lait écrémé en poudre (6,6 %)    beurre de cacao 

 

Ce qui, en calories, donne :

 

NUTELLA                                     CREMANOVI

glucides : 57                                  42,7

protéines : 6,7                                11,7

lipides : 31                                      35,6

 

calories : 533                                  538

 

Certes, si l'on se contente d'une simple (et idiote) analyse du nombre des calories, les produits se valent mais une analyse plus fine de la composition change tout :

 

- tout d'abord CREMANOVI contient beaucoup moins de sucres ;

- ensuite, certes, CREMANOVI contient un tout petit plus de graisses MAIS, et cela change tout, ce sont des graisses excellentes pour l'organisme issues principalement des 45 % de noisettes ! Avec son huile de palme, le NUTELLA contient beaucoup de graisses saturées très mauvaises pour la santé alors que CREMANOVI contient beaucoup de graisses mono ou polysaturées qui sont bien meilleures pour l'organisme...

 

On le voit, CREMANOVI remporte haut la main l'analyse diététique ! 

 

Il existe donc une réelle alternative au NUTELLA mais 3 obstacles subsistent :

 

- la disponibilité du produit ; peu diffusé en France, il faudra faire une recherche sur internet pour trouver CREMANOVI.

- le prix : contenant plus de noisettes, le prix de revient de CREMANOVI est supérieur et son prix de vente également.(10 euros le kilo contre 6 pour le NUTELLA).

- le goût  ! Et oui, le goût du NUTELLA fait tout son succès. CREMANOVI n'est pas tellement différent mais ne se veut pas une copie de son concurrent. Alors seul un test pourra dire si cette pâte à tartiner aura votre faveur définitive ! 


Petite précision : cette contribution n'est PAS une publicité. Comme toujours, EDULCO n'a aucun lien commercial avec les sociétés (et les produits) dont il cite le nom dans ses articles. 

 

 

 

 

 

 

0 commentaires

sam.

22

nov.

2014

L'EXPRESS TESTE LE... COCA COLA LIFE... 

Avec humour et objectivité, la rédaction de L'EXPRESS STYLES a "testé pour vous" le nouveau COCA COLA LIFE à la stevia dont nous nous sommes déjà fait l'écho sur EDULCO.


Le nouveau COCA à l'étiquette verte fait-il un tabac ? Pour le savoir c'est ici : EXPRESS STYLE


Pour les consommateurs, rendez vous en... Janvier !



0 commentaires

mer.

03

sept.

2014

E969 : L'ADVANTAME EST APPROUVÉ PAR L'EUROPE

C'est fait : l'advantame, dont EDULCO s'est déjà fait l'écho (voir un article un peu plus bas), a son code européen. Il va pouvoir être commercialisé. Avec un pouvoir sucrant 100 fois plus fort que l'aspartam, dont il est un dérivé, cet édulcorant devrait être bon marché et, par voie de conséquence, attirer les industriels qui devraient se faire un plaisir de l'incorporer dans leurs préparations...


Quid de la DJA, la dose journalière acceptable (c'est à dire la quantité consommée que l'on ne doit pas dépasser par jour) ? Elle est sensiblement la même que pour l'aspartam ou la stévia mais, comme le produit est 100 fois plus sucrant, on devrait en utiliser beaucoup moins, ce qui rend cette substance intéressante...


Certes, on manque encore de recul sur l'advantame et il faudra surveiller son utilisation... 


0 commentaires

jeu.

31

juil.

2014

DE LA STEVIA... SANS STEVIA !

Pour obtenir l'édulcorant communément appelé "stévia" (en fait des glycosides de stéviol), il faut actuellement cultiver la plante nommée... stévia. Un processus chimique permet ensuite d'extraire de la dite plante le composé sucré. 

 

C'est une petite révolution qui se prépare : produire des glycosides de stéviol ("stévia") sans utiliser la plante mais par un processus de fermentation ! 

 

La société qui va lancer la production (pour une commercialisation au mieux en 2015) précise que cela permettra de produire en quantité l'édulcorant en question sans se soucier des terres cultivables, des conditions climatiques...

 

Reste à savoir si le procédé, en phase d'expérimentation, tiendra ses promesses...

 

 

0 commentaires

ven.

23

mai

2014

UN NOUVEL EDULCORANT : L'ADVANTAME !

Après les édulcorants intenses, voici... les édulcorants TRES intenses ! Tout nouveau, tout beau, voici venir l'ADVANTAME, 30 000 fois (!!) plus sucrant que le sucre et 100 fois plus sucrant que l'aspartame.

 

Cet édulcorant, dérivé de l'aspartam et de la vanilline (vanille de synthèse), a reçu un avis favorable de l'Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA).

Les seuls effets indésirables connus comme des troubles intestinaux peuvent apparaitre à des doses ingérées très élevées (équivalent à 8 kgs de sucre par jour) et sont bien moindre qu'avec bien d'autres édulcorants...

 

La synthèse de ce nouveau édulcorant nécessite du platine et du palladium ; des doses maximales ont également été définies pour plus de sureté mais, là aussi, il faut être clair : il est difficile pour un individu lambda de dépasser ses doses. Il semble qu'il y ait peu de craintes à avoir...

 

Ce nouvel édulcorant devrait donc faire son apparition assez rapidement sur le marché... A suivre...

 

 

0 commentaires

mer.

26

févr.

2014

MIEL : L'ARNAQUE...

Le miel est un aliment d'exception. Mais c'est hélas de moins en moins vrai... Falsification, ajout d'eau, de sucre, création de "faux miel"... Tout est bon pour les industriels pour faire de l'argent...

 

Visualisez ce court extrait sur YOUTUBE d'une émission d'information et vous serez sidérer ! C'est ici.

 

Le conseil final est clair : IL FAUT LIRE LES ETIQUETTES ! Ne pas acheter des miels "issus de mélange de l'Union Européenne et hors Union Européenne" ; certes, vous les paierez surement plus chers mais cela sera au prix d'une vraie sécurité alimentaire : vous mangerez du VRAI miel, du VRAI.

 

 

 

0 commentaires

dim.

22

sept.

2013

KELLOGG'S ET LA TAILLE DES PAQUETS DE CÉRÉALES "COUNTRY STORE"...

Petit billet de (mauvaise) humeur aujourd'hui : sur la photo : à gauche le nouveau paquet de KELLOGG'S COUNTRY STORE ; à droite l'ancien paquet. Un regard (trop) rapide pourrait faire croire que la contenance du paquet a changé et qu'il y en a plus dans la nouvelle version. Que nenni ! Une analyse à peine plus longue montre que le bandeau en haut reste le même "MAXI PACK 750 gr". Pour faire simple, "les gens" du marketing de chez KELLOGG'S, remarquant sûrement que le paquet de leur produit était plus petit que ceux de la concurrence, ont tout simplement augmenté la taille du paquet en carton sans... changer la quantité de produit ! Il y a donc plus de "vide" dans le contenant !

 

A l'heure de la réduction des déchets et, par voie de conséquence, de la taille des emballages (souvent surdimensionnés par rapport à la quantité de produit à l'intérieur), la société américaine ne se moque-t-elle pas ici de ses clients ? ...

 

Le produit COUNTRY STORE reste au même prix, l'un... des plus chers du rayonnage des céréales et l'un de ceux... qui contient le plus de sucre...

 

Consommateurs avertis et soucieux de ton équilibre alimentaire, passe vite ton chemin et regarde : dans le même rayon,  tu trouveras sûrement un muesli mieux équilibré et moins cher ! 

 

 

 

 

Lire la suite 0 commentaires

mar.

27

août

2013

LE PREMIER COCA COLA A LA STÉVIA...

Il était évident que la société COCA COLA allait, à un moment ou un autre,  surfer sur la vague "STEVIA, EDULCORANT NATUREL" (nous avons déjà mis en doute ce qualificatif ici). Voici donc "COCA COLA LIFE", premier coca cola à la stévia. La société a même été jusqu'à "oser" changer la couleur de l'étiquette emblématique de la marque : elle passe de rouge à... vert pour, là aussi, insister sur la spécificité "naturelle" de la stévia (au contraire du méchant aspartam, lui, totalement "chimique" ! ). Ah, le marketing !

 

Une précision toutefois, compte tenu d'un goût assez prononcé de la stévia, il n'a pas été possible de supprimer totalement le sucre de cette boisson et elle n'est pas absolument pas acalorique : en effet, par exemple, une canette de 33 cl contient environ 70 calories (contre 140 pour la version originale). La teneur en sucre est donc réduite de moitié (alors qu'avec le "COCA COLA LIGHT" et le "COCA COLA ZERO", le nombre de calories est réduit à.. zéro).

 

Le visuel présenté (voir la photo) se veut très "nature" avec de l'herbe, des petites fleurs, une inscription sur du bois... La bouteille est elle-même totalement recyclable car composé de "PlantBottle"...

 

Le plan marketing semble donc très au point. Reste à savoir si cette version (une de plus !) trouvera sa place au milieu d'une gamme déjà très développée... Précisons que cette version n'est pas encore disponible en France mais gageons qu'elle ne devrait pas tarder à apparaître dans nos rayonnages...

 

 

0 commentaires

jeu.

24

janv.

2013

LA DISGRÂCE DE L'ASPARTAM CONTINUE...

Un message court mais significatif : le groupe industriel  ORANGINA SCHWEPPES (qui commercialise une vingtaine de marques dont Orangina, Schweppes, Oasis, Pulco, Banga, Brut de pomme, Canada Dry, Champomy, Dr Pepper, Energade, Gini, Pampryl, Ricqles et Sunny Delight) annonce que l'ensemble de ses produits light sera désormais édulcoré avec du sucralose. La disgrâce de l'aspartam continue et les industriels l'ont bien compris !

 

 

0 commentaires

mar.

04

déc.

2012

LE "SPLENDA" : TROP CHER !

EDULCO n'est pas un site commercial et n'a pas pour vocation à privilégier une marque plutôt qu'une autre. Pourtant, il semble nécessaire de faire une mise au point concernant le sucralose vendu sous la marque SPLENDA car nous recevons fréquemment des courriels d'internautes demandant comment se le procurer.

 

Il fut un temps (pas si lointain !) ou la seule façon de se procurer du sucralose était d'acheter du SPLENDA. Ce produit n'était pas diffuser dans le commerce et l'achat sur internet était possible sur quelques sites.

 

La mise sur le marché par CANDEREL de toute une gamme au sucralose change la donne : non seulement l'édulcorant est disponible plus facilement (quasiment dans toutes les moyennes et grandes surfaces) mais en plus il est... moins cher que le SPLENDA !

 

Ainsi, on trouve le SPLENDA sur internet sous la forme d'une boîte de 500 grammes pour 29 euros auquels on ajoute des frais de port ; le prix de revient est donc de plus de 6 euros les 100 grammes. La même poudre vendue par CANDEREL en supermarché est vendu en bocal en verre de 75  grammes pour 3,5 euros environ soit... autour de 4,5 euros les 100 grammes. 

 

On le voit, le sucralose est devenu un produit facilement disponible pour les Français. Et c'est une bonne chose car les internautes qui nous lisent savent que nous avons une petite préférence cet édulcorant tant pour ses qualités gustatives et pratiques (gout très proche du sucre et résistance à la cuisson) que pour son inocuité (c'est un des édulcorants les moins décriés).

 

 

0 commentaires

mer.

14

nov.

2012

LA STÉVIA, "PATRIMOINE GÉNÉTIQUE"

La stévia, l'édulcorant qui monte, qui monte, vient d'être déclaré "PATRIMOINE GÉNÉTIQUE" par un décret paru au journal officiel du PARAGUAY. Le décret déclare "d'intérêt national la promotion, les incitations pour le développement de la recherche, la production, l'industrialisation et la commercialisation de la stevia rebaudiana (NDLR : nom scientifique de la stévia)".

 

La stévia, utilisée depuis des siècles dans ce pays pour sucrer les boissons (dans sa forme initiale : infusion des feuilles), connait un succès mondial fulgurant grâce au qualificatif "naturel" qui lui est donné (contrairement à l'aspartam, si chimique !).

 

Une façon comme une autre de mettre en avant les cultures du pays au moment où les industriels surfant sur la vague STEVIA essaient d'en implanter les cultures dans de nombreux pays dans le monde. Le Magreb est d'ailleurs en pôle position sur ce terrain...

 

0 commentaires

mer.

07

nov.

2012

LE SUCRALOSE (MARQUES SPLENDA OU CANDEREL PAR EXEMPLE), UN INSECTICIDE ?

L'origine des édulcorants (surtout lorsqu'ils sont chimiques !) donnent souvent lieu à des anecdotes dont on ne sait vraiment jamais si elles sont véridiques ou légendaires.

 

Il en est ainsi pour le sucralose. Alors quelle est donc l'anecdote amusante qui a fait naître cette substance sucrante qui remplace de plus en plus l'aspartam (La marque leader CANDEREL l'a par exemple tout doucement préféré pour tous ces produits !) ?

 

Le sucralose a, semble-t-il, été découvert en 1976 par deux ingénieurs qui faisaient des recherches pour la formulation... d'un nouvel insecticide. 

 

Et c'est ici qu'il faut être clair : il s'agissait de recherches sur les insecticides... Ce qui ne fait pas du sucralose un insecticide ! Ce n'est pas parce que vous cherchez des champignons en forêt et que vous tombez sur une jolie fleur que celle-ci est un champignon ! 

 

Les détracteurs du sucralose ont vite fait l'amalgame par un raccourci grossier et facile : le sucralose est devenu un insecticide ! Et bien non ! 

 

Ouf ! Voila le sucralose sorti d'affaire (pour ce chef d'accusation !). Nous sommes donc rassurés ! :-) 

 

 

0 commentaires

mer.

17

oct.

2012

SUCRE ET OBÉSITÉ

Alors que l'on mettait (trop) en avant les facteurs héréditaires pour expliquer l'obésité, quatre études récentes confirment que la consommation de boissons sucrées est un des facteurs majeurs de cette maladie...

 

La consommation de boissons sucrées multiplie le nombre de cas d'obésité chez les enfants, les adolescents et les adultes, quel que soit le terrain génétique. Pour une fois, les quatres études en question ne sont remises en cause par personne, tant elles ont été effectuées avec sérieux.

 

L'utilisation souvent décriée des édulcorants prend donc tout son sens : c'est le sucre qui fait grossir et pas son simple gout. Aucune étude sérieuse à ce jour n'a pu vérifié que le simple gout du sucre pouvait entrainer une prise de poids réactionnel de l'organisme humain. Cette idée circule pourtant encore beaucoup alors que rien ne vient l'étailler !

 

L'obésité est un réel fléau qui conduit à des graves ennuis de santé, voire à la mort ; les édulcorants de synthèse, malgré leur réputation,  n'ont, jusqu'à preuve du contraire, tuer personne. Pourtant, beaucoup, de manière réactionnelle, préfèrent retrouver le "vrai sucre" plutôt que de prendre des substituts.

 

On le voit, les pendules sont remises à l'heure : quitte à boire une boisson au gout sucré, autant prendre une boisson sans sucre aux édulcorants...

 

Certains diront qu'il vaut mieux boire de l'eau. Mais, dans ce cas, c'est un autre débat !

 

 

5 commentaires

lun.

24

sept.

2012

LA MONATINE, UN NOUVEL ÉDULCORANT QUI A DE L'AVENIR...

Le "désamour" des consommateurs pour le leader aspartam aiguise l'appétit des industriels qui rêvent de trouver l'édulcorant qui remportera une part de marché conséquente. La stévia est en passe de gagner le combat suivie de près par le sucralose.

 

Dans leur quête de nouvelle substance, un trouble fête fait doucement son apparition : la monatine...

 

Le groupe industriel CARGILL étudie en effet avec beaucoup d'intérêt ce nouvel édulcorant issu des racines d'une plante qui pousse en Afrique du sud, la Schlerochilon ilicifolins.

 

Cette substance a tout pour plaire : elle est naturelle (un argument qui fait mouche auprès des consommateurs) et son pouvoir sucrant impressionne : la substance serait au moins 2 fois plus sucrante que le sucralose.

 

Cet édulcorant semble promis à un bel avenir...

 

 

1 commentaires

mer.

29

août

2012

LES CÉRÉALES DU PETIT DÉJEUNER SONT DES SUCRERIES !

 

En ces temps de rentrée, EDULCO a souhaité mettre l'accent sur des composantes du petit déjeuner : les céréales (nous verrons qu'il est d'ailleurs de plus en plus difficile de les appeler ainsi !).

 

Pourquoi les céréales ? Tout simplement parce que ce qui nous est vendu comme un bienfait pour le petit déjeuner est tout simplement une imposture : ce qui est commercialisé sous le nom de "céréales du petit déjeuner" n'est souvent rien d'autres qu'une... sucrerie tant le pourcentage de sucre dans la "recette" de préparation est important !

 

Un exemple : les "grains de blé soufflés au miel" (marque la plus connue et leader : SMACKS de KELLOGGS mais les autres produits du même type sont concernés) qui contiennent pas moins de près de 50 % de sucre en plus du blé soufflé !

 

Toutes les céréales croustillantes (CRUESLI, MUESLI CROUSTILLANT, etc...) sont également bourrées de sucre ! Ces céréales sont potentionnellement diabétogènes (elles pourront contribuer à révéler un diabète de type 2 beaucoup plus tôt dans l'existence de l'individu (dès 15 ans) alors qu'auparavant il n'en existait pas de cas avant 45 ans environ ! Le risque d'obésité avec ces produits n'est pas exclu car la dose récommandée est de 30 grammes par petit déjeuner et l'on sait que les enfants en mangent bien plus...

 

Certes, les industriels ont fait des efforts ces dernières années. Ainsi KELLOGG'S aura réduit de 9 % en moyenne le taux de sucre de l'ensemble de sa gamme entre 2011 et... 2014. Mais on reste loin d'un produit "acceptable" diététiquement !

 

La solution semble évidente : choisir les céréales qui contiennent le moins de sucre ou même qui sont "sans sucre ajouté"... Mais cette solution est difficile mettre en place pour deux raisons :

 

- la majeure partie des céréales contiennent beaucoup TROP de sucre.

- les céréales qui en contiennent le moins n'ont pas la faveur des enfants...

 

Que faire alors ? Il n'y a pas de solution miracle mais des précautions peuvent être prise :

 

- choisir les céréales les moins sucrées (il faut lire la liste des ingrédients et voir quand le mot "sucre" apparait. S'il est dans les trois premiers, cela veut dire que la part du sucre est forcément très importante puisque les ingrédients sont classés dans l'ordre décroissant de leur présence dans le produit).

 

- varier les produits en essayant de s'habituer à des céréales moins sucrées, voire sans sucre... céréales forcément moins "goutues"...

 

- revenir en alternance vers le trio pain-beurre-confiture sans oublier que cette dernière est aussi très sucrée !

 

Faute d'alternatives, le challenge va être difficile à relever ! Reste simplement à limiter les dégâts en laissant de côté les céréales les plus sucrées...

 

 

 

0 commentaires

mer.

18

juil.

2012

LE SIROP D'AGAVE : MAUVAIS POUR LA SANTÉ !

Le sirop d'agave est un produit à la mode. Mais - nous l'avons déjà évoqué dans notre rubrique "actualité" - à EDULCO nous avons un avis plus que réservé sur cet édulcorant.

 

Soit, il est vrai que c'est un produit d'origine naturelle... mais au même titre que le miel et la sève (ou sirop) d'érable !

 

Et c'est la grande réussite marketing du moment ! On a réussi à faire croire au consommateur que le sirop d'agave a des qualités nutritionnelles exceptionnelles, bien meilleures que le sucre et que bien d'autres édulcorants (moins chers d'ailleurs), que son utilisation est traditionnelle au Mexique, etc. Il est même "bio", c'est dire ! Reprenons clairement quelques points :

 

- LE SIROP D'AGAVE, PRODUIT TRADITIONNEL DU MEXIQUE : FAUX

 

L'agave est connue pour la fabrication de la téquila. Ce n'est que récemment qu'on s'est aperçu qu'on pouvait tiré quelque chose de ce qui restait après avoir retiré ce qui est nécessaire à la fabrication de la téquila ! Pour faire clair, les industriels valorisent les "déchets" de l'agave en les faisant bouillir et en tirant un jus : notre fameux sirop d'agave. Rien de traditionnel dans tout cela, rien d'ancestral...

 

- LE SIROP D'AGAVE EST PEU CALORIQUE : FAUX

 

En moyenne, le sirop d'agave est presque aussi calorique que... le sucre ! (4 calories au gramme pour le sucre contre 3,5 pour le sirop d'agave...).

 

- LE SIROP D'AGAVE BON POUR LA SANTÉ : FAUX

 

Le sirop d'agave contient beaucoup de fructose. Mais attention, pas le fructose des fruits qui, lui, est associé à un ensemble d'autres éléments (fibres, vitamines, pectine, etc) et qui rend la consommation des fruits bénéfique. Le sirop d'agave contient du pur fructose qui est mauvais pour la santé car assimilé extrêmement rapidement pas l'organisme humain, qui face à cet apport rapide, va opérer un stockage... et donc faire prendre du poids ! Des études soupçonnent même ce fructose d'être transformé en une graisse qui vient se positionner autour des organes du ventre...

 

LE SIROP D'AGAVE EST BON POUR LES DIABÉTIQUES : FAUX

 

Totalement faux ! En effet l'index glycémique du sirop d'agave (c'est à dire sa rapidité d'assimilation par le corps humain) est extrêmement variable selon les techniques de fabrication et le degré de maturité des agaves utilisées. Pour certains sirops commercialisés, l'index glycémique est proche de celui... du sucre blanc ! Et comme cette donnée n'est absolument pas indiquée sur l'emballage du produit, les diabétiques doivent fuir le sirop d'agave !

 

 

Notre conclusion : les industriels ont réussi à faire du sirop d'agave ce qu'il n'est pas : un produit naturel, bon pour la santé et bon substitutif au sucre blanc...

 

EDULCO est formel : testez le sirop d'agave si vous le souhaitez mais sachez simplement que ce n'est pas une bonne source sucrée. Et finalement, si vous souhaitez une source liquide et sirupeuse, pourquoi ne pas revenir au... miel, bien moins cher et bien meilleur pour la santé de par sa composition ! 

 

 

 


 

 


46 commentaires

jeu.

21

juin

2012

ASPARTAM OU ÉDULCORANTS PENDANT UNE GROSSESSE : AUCUN INTÉRÊT !

La question est souvent posée : les édulcorants sont-ils ou pas à procrire lors d'une grossesse ?

 

Une double réponse vient d'être donnée par les autorités sanitaires dans un rapport d'étape de l'évaluation des risques et des bénéfices des édulcorants intenses :

 

1. Le premier constat pourra surprendre : les édulcorants (quels qu'ils soient) n'ont aucun intérêt nutritionnel pour les femmes enceintes. Pour être plus clair, consommer des édulcorants lorsqu'on est enceinte n'apporte rien !

 

2. le second constat est rassurant : la consommation d'édulcorants n'a semble-t-il aucune incidence négative pour la femme enceinte. La polémique d'il y a quelques semaines qui accusait l'aspartam de déclencher des accouchements prématurés ne s'est pas du tout confirmée.

 

Donc pour faire simple, la consommation d'édulcorants ne sert à rien à la femme enceinte et, s'ils sont, malgré tout, consommés, il n'y a a priori aucun risque...

 

 

 

 

0 commentaires

jeu.

07

juin

2012

LA STÉVIA PAS SI NATURELLE QUE CELA ?

Nous l'avions déjà évoqué sur EDULCO.COM, le qualificatif de "naturel" pour la stévia peut être sujet à caution ; en effet, nous nous étions permis de le mettre en cause car la substance sucrante de la plante stévia  (notamment le Rebaudioside A - Reb A) est extrait par un procédé chimique complexe. On est loin de la feuille de stévia que l'on fait infuser dans son thé !

 

Les services de l'Union Européenne se posent la même question : l'extraction de la molécule sucrante avec de l'éthanol (et non de l'eau) remet en cause cette fameuse appelation de "naturel", appelation devenue un véritable argument de vente (et qui fait d'ailleurs le succès de la stévia !) contrairement... à l'horrible aspartam tellement chimique et l'acesulfam-k qui, rien que par son nom, "fait" chimique ! 

 

Les industriels ont su sentir le vent tourner quand l'opprobe a été jeté contre l'aspartam. Même le fameux producteur du CANDEREL (qui à l'origine ne proposait que des édulcorants à base d'aspartam) a fini par proposé des "sucrettes" à la stévia. Surfant sur la vague du "naturel", la stévia est arrivée à point nommé !

 

Alors ces mêmes industriels fulminent quand ils apprennent que certains pays envisagent d'interdire tout bonnement d'apposer sur les emballages des produits le qualificatif de "naturel" pour  la stévia, ce qui ralentirait la croissance extraordinaire des ventes de cet édulcorant dans le monde... Affaire à suivre...

 

 

 

 

2 commentaires

ven.

01

juin

2012

LE SUCRE REND-T-IL BÊTE ?

Le titre est accrocheur mais il résume rapidement une étude américaine sur un sucre dont nous avons déjà parlé sur EDULCO.COM (ici): le sirop de glucose de maïs, sucre très bon marché, beaucoup utilisé par les industriels et dont une des "qualités" est d'être 6 fois plus sucrant que le sucre de canne. 

 

Cette étude menée sur des rats tendrait à prouver qu'une surconsommation de sirop de glucose de maïs diminuerait les capacités d'assimilation et d'apprentissage des consommateurs...

 

Pour être complet, l'étude demontrerait qu'un apport d'OMEGA 3 aurait un effet bénéfique pour ces mêmes capacités.

 

Un argument de plus pour limiter la consommation de tous ces produits sucrés proposés sur le marché !

 

 

0 commentaires

lun.

21

mai

2012

L'EUROPE CONTROLE LES ARGUMENTS PUBLICITAIRES

"Sans sucre(s)", "allégé", "light"... L'utilisation de ces arguments publicitaires est depuis quelques temps réglementée en France mais aussi en Europe. Cette dernière vient de publier une liste de 222 allégations de santé autorisées sur les produits vendus dans l'Union Européenne. Les industriels ont jusqu'à la fin de cette année pour s'y conformer.

 

Chaque argument (du type "le calcium est bon pour les os", "renforce le système immunitaire" ou "sans sucres ajoutés") a été étudié par un comité scientifique qui en a jugé la réalité ou pas.

 

Un vrai travail de titan : 44 000 allégations ont été soumises, 4 600 ont été retenues et finalement 222 retenues et surtout 1 600 interdites !

 

Les plus intéressés de nos lecteurs trouveront ci-dessous la liste des allégations étudiées, malheureusement en langue anglaise.

 

 

0 commentaires

lun.

02

avril

2012

DES INFOS IMPORTANTES SUR LE SORBITOL FRELATÉ

La Direction générale de la Santé (DGS) et la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) lancent une alerte sur le "faux" sorbitol dont nous avons parlé dans un article prédécent :

 

Ce sorbitol frelaté, qui est en fait du nitrite de sodium, est fabriqué par la société américaine CARGILL et distribué par la société R&D Laboratoire et/ou Mistral (basée en Irlande Nord) sous l'appelation "sorbitol food grade". Il est vendu en gros dans des sacs de 5 kilos mais a pu être revendu aux particuliers dans des conditionnements variés...

 

Si vous avez acheté du sorbitol sur internet et que sa provenance vous semble suspecte, jetez-le par précaution. Si vous en avez consommé, n'hésitez pas à consulter votre médecin pour vérifier que vous n'avez pas été empoisonné...

 

 

0 commentaires

mer.

28

mars

2012

DU SORBITOL FRELATÉ SUR EBAY...

L'affaire fait grand bruit en Italie : une italienne de 28 ans est décédée après avoir absorbée du sorbitol acheté en ligne, sur Ebay. Cette société a immédiatement interdit la commercialisation de cet édulcorant sur ses sites. Deux autres femmes sont hospitalisées après de violentes douleurs survenues à la suite de la prise de la même molécule...

 

Une enquête est en cours ; un lot de 1 200 tonnes de sorbitol semble actuellement mis en cause. Le ministère italien de la santé conseille donc d'éviter tout achat de sorbitol sur internet pour le moment...

 

Pour finir, cela ne remet pas en cause le sorbitol en lui-même car il s'agit semble-t-il d'une production frelatée et isolée... L'enquête devrait le dire très vite...

 

 

0 commentaires

sam.

17

mars

2012

SPRITE ET NESTEA : 30 % DE SUCRE EN MOINS !

Le groupe COCA COLA modifie les recettes de deux de ses marques phares : SPRITE et NESTEA. Surfant sur la vague "stévia", la société américaine introduit cet édulcorant dans ses boissons pétillantes en remplaçant partiellement le sucre (sa quantité se voit réduite de 30 %). COCA COLA FRANCE en profite pour indiquer que, globalement, sur l'ensemble de ses marques, la teneur en calories de ses boissons a baissé de 14 %.

 

Petite précision : les version "light" de ces boissons ne changent pas.

0 commentaires

sam.

11

févr.

2012

NOUVELLE VICTIME DE L'ANTI-ASPARTAM : L'ORANGINA LIGHT !

L'ORANGINA LIGHT est mort (ou presque !), vive MISS ORANGINA ! Le groupe SCHWEPPES qui détient la marque ORANGINA va lancer en février une nouvelle version light du légendaire ORANGINA : MISS ORANGINA. Constatant que les ventes d'ORANGINA LIGHT ne sont pas à la hauteur et surfant sur les campagnes "anti-arpartam", le groupe a décidé de sortir une gamme de boissons sans sucre ajouté mais surtout... édulcorée sans utiliser de l'aspartam..

 

Un partenariat avec l'illustratrice SOLEDAD pour couronner le tout et le produit, manifestement tourné vers les femmes (voir le packaging très "girly" !), va essayer de conquérir le nouveau marché du light "plus sûr"...

 

La boisson sera déclinée en trois parfums : orange, pamplemousse rose et framboise.

 

 

3 commentaires

lun.

30

janv.

2012

LE FRUCTOSE DANGEREUX POUR LA SANTÉ

Le sirop de glucose issu du maïs est (HFCS) une des substances sucrantes les plus utilisées dans le monde (et plus particulièrement aux Etats-Unis) : on le retrouve dans les produits panifiés, les boissons, les céréales, les condiments par exemple en lieu et place du sucre (de canne ou de betterave).

 

Une étude récente montre que les adolescents sont plus que sensibles au HFCS : ces derniers métaboliseraient plus que les autres cette substance et la stockerait beaucoup plus facilement ; cela donc contribuerait à l'obésité constatée chez de plus en plus nombreux jeunes aujourd'hui... avec évidemment les risques évidents de développement de maladies cardiaques et de diabète...

 

Quand on sait que ce sirop de glucose est de plus en plus utilisé dans tous les produits sucrés, il y a de quoi s'inquiéter. Non seulement, les produits sucrés sont surconsommés mais la substance sucrée elle-même, le HFCS, est l'un des plus dangereux des produits sucrants sur le marché...

 

Les associations de consommateurs commencent tout juste à se préoccuper du problème, un vrai problème de santé publique.

 

 

7 commentaires

lun.

05

déc.

2011

APÉRITIF ROSÉ A LA STEVIA : LE TEST !

Dans une précédente chronique, nous avions évoqué cette gamme de vin (avec ou sans alcool) édulcorée... à la stévia (oui, vous avez bien lu...). Pour ceux qui souhaitent la relire c'est ici.

 

Deux de nos lecteurs avaient donné deux avis très contrastés ; EDULCO.COM a voulu tester pour vous ce fameux apéritif...

 

Notre choix s'est porté sur un "rosé fruité pamplemouse 9 degrés d'alcool".

 

L'argument commercial est clair : "20 % de calories en moins qu'un verre de vin classique". Quand on sait que les apéritifs "classiques" sont très caloriques, on peut penser que "l'économie" en calories doit être encore supérieure !

 

Que penser de cet apéritif ? Le gout est agréable au départ, on retrouve un vin rosé léger, un arôme pamplemousse pas trop fort mais... curieusement, on ne peut s'empêcher de penser que la boisson est trop... sucrée, vraiment trop sucrée ! A force de vouloir utiliser la stévia comme édulcorant, on finit par penser que le fabricant a eu la main bien lourde ! Dommage car deux des testeurs (nous étions quatre) ont fini par trouver la boisson un peu écoeurante après quelques gorgées...

 

Une reformulation moins sucrée serait une bonne chose selon les quatre testeurs ; on aurait là une idée originale d'apéritif pas trop calorique pour ceux qui souhaitent garder le plaisir du moment de l'apéritif tout en faisant attention à la ligne...

 

A vous de tester maintenant ! :-)

 

 

 

0 commentaires

mer.

16

nov.

2011

LA STÉVIA RECONNUE PAR L'EUROPE !

La stévia a fait une entrée fracassante dans le monde des édulcorants ces derniers mois et les dernières décisions européennes vont encore faciliter sa diffusion. L'Union Européenne vient en effet d'en autoriser l'utilisation (ou plutôt de ces dérivés sucrants) dans 31 catégories alimentaires.

 

Cette autorisation entrera en vigueur le 2 décembre prochain : la stévia pourra donc entrer dans la composition des boissons gazeuses mais aussi des yaourts, des céréales, des chocolats...

 

La stévia a connu un succès fulgurant de par sa réputation de produit "naturel" mais aussi à cause de la mauvaise réputation de l'aspartam ; l'association française des diabétiques s'est empressé d'ajouter que ce n'est pas parce que le produit est d'origine naturel qu'il en est pour autant sans danger. Ce à quoi les industriels répondent que, même si son utilisation en Europe est récente, la stévia bénéficie d'un recul de 25 ans d'études et d'analyses qui ont prouvées son inocuité....

 

La position d'EDULCO.COM reste la même : inutile de privilégier ou de rejeter un édulcorant ou un autre ; plutôt varier les utilisations et alterner aspartam, stevia, acesulfam et autres ; les doses journalières ingérées seront ainsi minimales et les effets négatifs éventuels (toujours pas prouvés à ce jour !) n'en seront que minimes...

 

 

0 commentaires

dim.

23

oct.

2011

LES SODAS LIGHT FINALEMENT TAXÉS

L'Assemblée Nationale en a décidé ainsi : les sodas light seront taxés comme tous les autre sodas.

 

Présentée officiellement comme une mesure de lutte contre l'obésité (et bien évidemment pas comme un moyen de remplir les caisses vides de l'Etat...), la taxe ne devait initialement toucher que les boissons "avec sucre ajouté".

 

Contre l'avis du Gouvernement, l'Assemblée Nationale vient de voter un texte qui étend ce nouvel "impôt" aux boissons light et... en double finalement le montant,  faisant disparaître d'un seul et même coup l'argument de santé publique initialement annoncé !

 

Cette nouvelle mane devrait rapporter pas moins de 320 millions d'euros à l'Etat, montant bien maigre quand on connait les économies gigantesques à faire pour que notre pays garde son triple A attribué par les agences de notation internationales, gage d'une grande solidité financière...

 

Plus concrètement, une canette devrait coûter 2 centimes de plus et une bouteille de 1,5 litre... 11 centimes de plus ! De quoi encore diminuer le pouvoir d'achat des Français déjà bien amputé par les hausses de l'essence, du gaz, de l'électricité, des mutuelles, etc., etc. EDULCO.COM n'est pas un site sur l'actualité économique, mais quand on sait que notre pays garde un tant soit peu la tête hors de l'eau grâce à la consommation des ménages qui est toujours restée assez élevée, on a du souci à se faire si l'on joue avec le diable en amputant une nouvelle fois le pouvoir d'achat des Français !

 

 

0 commentaires

mar.

18

oct.

2011

"SYSTEME U" BANNIT L'ASPARTAM

Le groupe SYSTEME U, pour des raisons de santé publique (mais aussi par une campagne de communication savamment orchestrée, il faut bien le dire !), annonce l'abandon définifif de l'ASPARTAM dans tous les sodas vendus sous sa marque à partir du 1er janvier prochain...

 

Décidemment L'ASPARTAM n'a vraiment plus bonne presse et les produits qui portent la mention "SANS ASPARTAM" fleurissent sur les étalages de nos supermarchés...

 

En attendant une décision CLAIRE et COMPREHENSIBLE PAR TOUS des autorités sanitaires, les industriels surfent sur la vague anti-aspartam. Voyant les consommateurs s'interroger sur l'innocuité de cet édulcorant, sa "non présence" dans un produit light est devenu un argument de vente !

 

Au même titre que la mention "sans paraben" pour les produits cosmétiques (pour lesquels on se demande maintenant quels conservateurs sont utilisés en remplacement et s'ils sont, eux, sans risque), il va falloir s'interroger sur les édulcorants qui vont remplacer L'ASPARTAM ! Seront-ils, eux, totalement sans danger... Cela restera à vérifier...

 

Décidemment, les édulcorants et leurs incidences sur la santé n'ont pas fini de faire parler d'eux !

 

 

 

 

0 commentaires

jeu.

06

oct.

2011

DU VIN SANS ALCOOL... ET SANS CALORIES !

Les vrais amateurs du vin frémissent déjà lorsqu'on leur parle de vin sans alcool ; ils vont maintenant s'évanouir lorsqu'on va leur parler de vins sans alcool et... presque sans calories car édulcorés à la... stévia !

 

C'est en effet ce que propose un groupement viticole sous la marque "bonne nouvelle" : alors qu'un vin sans alcool "classique" (sucré avec du sucre de raisin) contient 18 calories par verre, la gamme "bonne nouvelle" ne contient que 4 calories au verre (pour rappel, un verre de vin classique contient au moins 70 calories !).

 

Des rosés fruités (à 9 dégrés d'alcool) sont aussi édulcoré à la stévia. L'équipe d'edulco.com n'a pas eu "la chance" de goûter ces produits mais la gamme semble avoir eu un certain succès puisque 500 000 bouteilles ont été écoulées cet été !

 

Si vous avez testé, racontez-nous votre expérience !

 

 

8 commentaires

lun.

19

sept.

2011

ACHETER DU SPLENDA EN SUPERMARCHÉ (ou presque !)

Nous l'avons déjà signalé, le SPLENDA n'est plus disponible en supermarché depuis plus de deux ans mais voici une bonne nouvelle pour nos lecteurs qui cherchent du sucralose en poudre (dont le SPLENDA est un des noms commerciaux) : la société suisse Hermès Edulcorants SA commercialise depuis peu du sucralose en poudre sous la marque HERMESETAS ! Voila le retour du SPLENDA en supermarché mais... sous une autre marque ! :-)

 

Remercions un de nos lecteurs, Chris, qui nous a donné l'information et nous a envoyé la photo du produit en question (voir ci-dessus !) avec son prix : 1,93 euros le flacon en verre de poudre de 90 grammes (équivalent sucrant à 900 grammes de "sucre"), ce qui en fait un produit bon marché !

 

Surveillez donc les rayonnages de vos supermarchés  !

 

Une remarque : la marque HERMESETAS propose (proposait ?) dans un emballage similaire le même type de poudre mais... avec de l'aspartam ! Attention à ne pas se tromper : bien vérifier la mention "sans aspartam" et la composition : "sucralose"....

 

Merci encore à Chris pour son information ! :-)

 

Pour ceux qui veulent se fournir en SPLENDA malgré tout, il ne reste qu'internet ; nous en avons déjà parlé sur EDULCO.COM et le produit est ici. Le prix n'est pas le même mais la quantité non plus : ici, c'est dans un format de 500 grammes que le sucralose est proposé !

 

 

 

1 commentaires

mer.

14

sept.

2011

DE LA STEVIA SOUS LA FORME... D'UN MORCEAU DE SUCRE !

L'imagination des industriels est sans limite ! Voila que sous la marque PURE VIA est commercialisée de la stévia sous la forme d'un morceau de sucre. En fait, le morceau "de sucre" est composé d'une part infime de stévia (car, pour rappel,  le pouvoir sucrant de la stévia est très important) incorporée dans un agent de charge sans calorie, l'érythrithol. Le morceau en question ne contient donc aucune calorie mais sucre autant qu'un morceau de "vrai sucre"...

 

Un hic tout de même : le prix : la boîte de 40 morceaux est souvent vendue plus de 5 euros dans les supermarchés... Autant se contenter des distributeurs de "pastilles" ou même des sticks de poudre, beaucoup moins onéreux et... pour le même résultat sucrant !

 

rappel : edulco.com est un site d'information qui n'a aucun lien commercial avec les marques citées dans ses contenus.

 

 

0 commentaires

mar.

06

sept.

2011

ASPARTAM : XAVIER BERTRAND REAGIT...

La taxation innatendue des boissons contenant du sucre a réveillé les opposants à l'aspartam ! En effet, la nouvelle taxe rendra les produits en question plus chers, ce qui devraient favoriser la consommation de boisson "light" dont l'aspartam est un des composants.

 

Le Ministre de la Santé, Xavier BERTRAND, a précisé que l'ANSES (Agence de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation) rendra un avis sur l'Aspartam avant la fin de l'année 2011 au plus tôt.

 

Une réévaluation européenne avait été avancée à 2012.

 

De quoi, encore, semer le doute sur l'inocuité totale de l'Aspartam. Il serait peut être temps que le grand public ait une appréciation claire et définitive sur cet édulcorant. Une bonne fois pour toute. 

 

 

 

 

3 commentaires

jeu.

18

août

2011

DUKAN ET L'ASPARTAM ; DUKAN ET LA STEVIA

Sur le site de notre confrère (et néammoins ami selon l'expression consacrée !) "AUFEMININ.COM", le docteur DUKAN, dans une vidéo d'envion 4 minutes,  donne un avis parfaitement tranché sur l'aspartam et parle également de la stévia.

Nos lecteurs qui souhaitent la visionner, c'est ici.

 

Pour les autres, voici un résumé rapide : le docteur DUKAN réaffirme l'innocuité totale de l'aspartam ; en alternative éventuelle, il propose également la stévia (notamment pour les préparations à haute température). Il rappelle que le danger n'est pas l'aspartam mais le surpoids, cause d'un grand nombre de maladies telles les cancers et les maladies cardio-vasculaires... et que, donc, l'utilisation d'édulcorants acaloriques est une bonne chose pour ceux et celles qui veulent perdrent des kilos superflus.

 

EDULCO.COM, pour une totale objectivité, rappelera tout de même que, si le docteur DUKAN est un peu le "gourou" des régimes actuels (vous pensez que l'on exagère ?) , il n'est pas un spécialiste des édulcorants. Cependant, son avis mérite d'être écouté d'autant plus que, de part son métier, il cotoie régulièrement de nombreux scientifiques avec lesquels il doit avoir des échanges d'informations fructueux...

 

 

1 commentaires

dim.

14

août

2011

SIROP D'AGAVE ET RÉGIME ; SIROP D'AGAVE ET DIABÈTE...

Sous ce titre énigmatique, EDULCO.COM veut attirer l'attention sur un nouvel édulcorant "à la mode" qui fait son entrée en force sur les linéaires de nos supermarchés, dans les magazines féminins et sur les blogs : le sirop d'agave.

 

Fidèle à sa réputation, EDULCO.COM se propose de faire le point sur ce nouveau produit en répondant à quelques questions simples :

 

 

LE SIROP D'AGAVE EST-IL COMPATIBLE AVEC UN RÉGIME ?

 

Non ! Même s'il est légèrement moins calorique que le sucre (352 cal pour 100 g contre 400 cal) et même s'il a un pouvoir sucrant supérieur, le sirop d'agave apporte un nombre important de calories ; son utilisation est donc à proscrire lorsque l'on fait un régime... au même titre que le sucre !

 

 

LE SIROP D'AGAVE EST-IL COMPATIBLE AVEC LE RÉGIME DU DIABÉTIQUE ?

 

Non ! Soit, le sirop d'agave est composé d'une grande partie de fructose (la part de fructose est d'ailleurs très différente selon les sirops mis en vente car elle dépend de la variété d'agave utilisée mais aussi du moment ou l'agave a été récoltée ; et ces informations ne figurent généralement pas sur les étiquettes des produits vendus dans le commerce). Même si, de part sa contenance en fructose, l'index glycémique du sirop d'agave est plus faible que le sucre, sa variation et son taux encore relativement élevé malgré tout nous le font le déconseiller aux diabétiques.

 

 

LE SIROP D'AGAVE EST-IL BON POUR LA SANTÉ ?

 

En tout cas... il n'est pas dangereux ! Du fait de son assimilation plus lente par l'organisme (présence de fructose), il est une alternative au sucre (comme l'est le miel d'ailleurs !).

 

 

LE SIROP D'AGAVE EST-IL COMPATIBLE AVEC LE RÉGIME DUKAN ?

 

Non, le régime DUKAN est un régime dit "protéiné" et l'apport calorique sucré du sirop d'agave le rend totalement incompatible avec ce type de régime.

 

 

ALORS POURQUOI LE SUCCÈS DU SIROP D'AGAVE ?

 

Pour plusieurs raisons simples :

 

- une offensive marketing puissante et organisée,

- une image "naturelle" : quoi de plus naturel que le suc d'un cactus mexicain ?

- l'image désastreuse des édulcorants de synthèse.

 

 

ALORS DOIT-ON CONSOMMER DU SIROP D'AGAVE ?

 

Si l'on est pas au régime ou diabétique et si l'on veut "essayer", pourquoi pas ? Mais au même titre que le miel, bien moins cher ! :-)

 

 

La fiche complète EDULCO.COM sur le sirop d'agave se trouve ici.

 

 

3 commentaires

mer.

10

août

2011

LE COCA LIGHT MAUVAIS ? L'ORIGINAL AUSSI !

Le Coca Cola light et les autres colas en général sont souvent décriés du fait de la présence d'édulcorants intenses plus ou moins contestés quant à leur inocuité pour la santé...

 

Mais rassurez-vous (si l'on peut dire !), les colas originaux (c'est à dire avec du vrai sucre) ne sont  pas bien meilleurs ! :-)

 

Bon, on le sait, chaque canette contient déjà l'équivalent de 7 morceaux de sucre, ce qui n'est pas bien bon pour la ligne mais ils contiennent aussi :

 

- de l'acide phosphorique dont certaines études montrent que la consommation peut entrainer des insuffisances reinales mais aussi un risque d'ostéoporose chez les femmes (à raison de deux canettes seulement par jour)...

 

- du caramel (qui donne cette couleur si particulière à la boisson)... mais un caramel préparé avec de l'ammoniaque (le caramel serait issu d'une réaction entre du sucre des sulfites et de l'ammoniaque) ce qui augmenterait le risque de cancer...

 

- de la cafféine dont la consommation en quantité n'est pas très conseillée.

 

Quel rapport entre cet article et les édulcorants, me direz-vous ? Eh bien, que tout simplement, il est souvent facile d'accuser et de se focaliser sur un ingrédient particulier (comme, au hasard, l'aspartam pour la version light) et oublier d'autres ingrédients préjudiciables pour la santé...

 

La aussi, finalement, EDULCO.COM concluera comme souvent et pronera la modération. Se priver de cola (light ou pas) serait trop radical pour les amateurs mais le consommer avec modération est plutôt la bonne attitude à adopter...

 

 

 

0 commentaires

dim.

31

juil.

2011

ACHETER DU SPLENDA...

EDULCO.COM vous donne exceptionnellement l'adresse du site qui vend du SPENDA à un tarif intéressant même s'il s'est toujours refusé à donner l'adresse de sites commerciaux qui proposent des édulcorants car là n'est pas sa vocation. Mais devant le nombre importants de courriels reçus, nous avons décidé de... céder ! :-) Pour rappel, le SPLENDA a été retiré de la vente aux particuliers et n'est plus proposé - officiellement - qu'aux professionnnels. Certains sites internet cependant vendent aux particuliers. Voila pourquoi le SPLENDA en poudre est proposé en boîte de 500 grammes, boite qui, pour un particulier devrait durer un bon moment (voir la photo pour la taille de la boîte !).Pour rappel : si, par exemple,  dans un gâteau, la recette initiale demande l'ajout de 100 grammes de sucre, vous pourrez le remplacer par seulement... 10 gr de SPLENDA pour obtenir la même saveur sucrée, et ce, sans calorie.

 

Le site de vente en question est ici ; les 500 gr de SPLENDA sont proposés à 24 euros (hors frais de port). Cela peut sembler cher, mais comme la photo le montre, la boîte envoyée est énorme (pour que le lecteur puisse en évaluer la taille, nous avons ajouter sur l''image deux yaourts (light bien sûr !)). L'acheteur en aura donc pour un bout de temps ! :-)

 

Rappel : EDULCO.COM n'est pas un site commercial et propose cette adresse A TITRE INFORMATIF. Edulco.com n'a aucun lien avec ce site et n'est en aucun cas rémunéré pour les informations qu'il donne.

 

La fiche complète sur le SPLENDA (sucralose) est ici.

 

 

3 commentaires

ven.

22

juil.

2011

LA STÉVIA, BIENTÔT CULTIVÉE EN FRANCE ?

Un article très intérressant paru dans le journal SUD OUEST : la stévia cultivée "en test" en France.

 

 

Le marché juteux de la stévia fait saliver les industriels français et le Centre régional pour l'innovation et le transfert de technologie (Critt) horticole de Rochefort (Charentes Maritimes) a lancé un test grandeur nature de culture de stévia (20 000 plants !). 

 

La plante semble pouvoir être cultivée sans problème en France (en champs et sous serre) mais il faut que les pousses survivent à l'hiver. Car, économiquement, il est impensable de replanter chaque année.

 

Les phases d'extraction de la substance sucrante sont aussi en test.

 

Reste à savoir si la France sera capable de produire de la stévia à un prix concurrentiel. La Chine est déjà sur le coup... Le challenge va se révéler difficile à gagner...

 

L'article complet est ici.

 

 

0 commentaires

ven.

15

juil.

2011

ASPARTAM : RÉÉVALUATION EN SEPTEMBRE !

Cela devait être en 2020, puis en 2012 et voilà que la "réévaluation" de l'aspartam aura lieu en... septembre prochain ! Décidemment la phobie (justifiée ou non) contre cet édulcorant prend de l'ampleur.

 

le "Réseau Evaluation Santé" (RES) aura réussi son lobbying auprès des instances européennes. Ce qui est en cause ? La dose maximale d'aspartam que l'on peut consommer par jour sans risque. Elle est actuellement de 40 mg par jour et par kilo de poids de corps (soit donc 280 mg d'aspartam maximum pour un individu de 70 kgs).

 

Les récentes études négatives (naissances prématurées, risque de cancers), dont pourtant les protocoles d'études ont été contestées, ont poussé les autorités à accélerer le processus d'évaluation...

 

Reste à savoir maintenant comment et sur quelle base ce chiffre de 40 mg par jour va être réévalué... Afffaire à suivre donc...

 

Rappelons simplement que pour atteindre la dose de 40 mg actuellement en vigueur, il faut boire environ (selon les marques) une dizaine de litres de cola light ou consommer une quarantaine de "sucrettes" dans la journée. Pas de panique donc...

 

Et comme EDULCO.COM se plait à le rappeler, les vendeurs de STEVIA se frottent les mains car le marché à prendre est gigantesque. Encore une histoire de "gros sous" ? Sûrement un peu... :-)

 

 

 

 

0 commentaires

mer.

06

juil.

2011

VOILA QUE L'ASPARTAM FAIT GROSSIR !

 

Les études sur l'aspartam (surtout celles, avouons-le qui veulent le discréditer !) foisonnent et les deux dernières parues vont en étonner plus d'un : la prise régulière d'aspartam fait grossir et augmente le taux de sucre dans le sang ! Un comble pour un édulcorant intense donc sans calorie !

 

 

 

 

 

Entrons dans le détail :

 

- une première étude, sur 10 ans, démontrerait que les individus qui prennent en moyenne au moins deux canettes de boisson light par jour prennent 70 % de graisses abdominales de plus que ceux qui n'en boivent pas !

 

- une seconde étude a été effectuée sur la souris : elle prouverait que, chez les souris diabétiques, l'absorption d'aspartam entrainerait une augmentation de la... glycémie c'est à dire du taux de sucre du sang !

 

Décidemment, l'aspartam n'a pas fini d'être diabolisé, à tort ou à raison. Restera à étudier en détail les protocoles de ces études pour voir s'ils sont rigoureux...

 

La STEVIA, nouvelle star des édulcorants, considérée comme sans danger car "naturelle", a de beaux jours devant elle !

 

 

 

 

0 commentaires

lun.

20

juin

2011

SIROP D'AGAVE : UNE PUBLICITÉ PERCUTANTE !

 

C'est le moins que l'on puisse dire, la campagne de la société SUNNY VIA pour son sirop d'agave est... percutante ! Surfant sur l'image désastreuse de l'aspartam en poudre mais aussi en faisant référence à la cocaïne grâce à deux rails sur un demi-pamplemousse, l'agence de communication "31 arrondissement" frappe fort ! Abandonnez les substances illicites et dangereuses pour votre santé, utilisez le sirop d'agave "en restant nature"...

 

Le message est clair : même pour les édulcorants, le retour au naturel est de mise ; après la stévia pour les édulcorants intenses (c'est à dire acalorique), le sirop d'agave essaie de tirer son épingle du jeu : beaucoup plus sucrant que le sucre de canne (et donc moins calorique à pouvoir sucrant égal), fort en fructose "censé" être mieux assimilé par notre organisme, ("censé" entre guillemets car nous reviendrons sur la polémique à ce sujet), le sirop d'agave se présente comme une alternative intéressante. Mais attention, rappelons que le sirop d'agave reste relativement calorique malgré tout et que son apport doit donc être limité dans le cas d'un régime amaigrissant...

 

La fiche complète d'EDULCO.COM sur le sirop d'agave est ici.

 

Cette publicité sera diffusée dans de grands magazines féminins comme ELLE, Paris Match, Femme Actuelle, Gala...

1 commentaires

mar.

07

juin

2011

LA STÉVIA DANS LE DICTIONNAIRE...

 

Petit post anecdotique mais finalement assez révélateur : le terme "STÉVIA" vient d'entrer dans le dictionnaire ROBERT 2012. Cette entrée, finalement assez rapide (parlait-on de la stévia il y a deux ans à peine ?), montre combien cet édulcorant est monté en puissance dans la consommation des édulcorants en France. On le retrouve maintenant sous la forme de comprimés pour le café et le thé, de sticks, de poudre... la stévia fait partie de la panoplie des édulcorants utilisés par les industriels dans les yaourts, les boissons "light", etc. et son utilisation est devenue un véritable argument de vente, preuve de l'image positive dont elle bénéficie.

 

La mauvaise réputation de l'aspartam, son principal "concurrent" n'a fait que la conforter !  Même vendue beaucoup plus chère que ce dernier, la stévia connait un franc succès ; son image "naturelle" et sans danger a facilité sa grande diffusion.

0 commentaires

mar.

31

mai

2011

Régime DUKAN et SPLENDA

C'est indéniable le régime DUKAN est LE régime du moment. Tout un marché s'est développé autour de ce régime, marché d'ailleurs contrôlé par le docteur DUKAN et sa famille : vente de son d'avoine, galette d'avoine, etc. Le docteur DUKAN propose d'ailleurs également des livres de cuisine avec des recettes compatibles avec son régime...

 

Les recettes proposées posent juste un problème important : pour alléger les desserts, le docteur DUKAN propose d'utiliser un édulcorant, le SPLENDA... Il est vrai que le sucralose (c'est le nom de l'édulcorant vendu sous le nom de SPLENDA) est un édulcorant idéal pour cuisiner car il résiste à la chaleur et permet donc la préparation de gateaux allégés...

 

...Sauf que le SPLENDA n'est plus commercialisé en France dans les magasins français ! Il n'est plus disponible que pour les professionnels...

 

Une seule solution : INTERNET ; quelques rares sites proposent du SPLENDA. Le produit reste cher mais, en l'achetant en pot de poudre de 500 g (ce qui correspond à 5 kilos de sucre), cela reste raisonnable...

 

N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez l'adresse de ces sites... EDULCO.COM n'étant pas un site commercial, nous ne publierons pas ici l'adresse des sites en question.

 

2 commentaires

jeu.

26

mai

2011

ASPARTAM, c'est reparti pour un tour !

Rappel des faits : l'EFSA (l'autorité européenne de sécurité des aliments) avait réaffirmé en février 2011 l'innocuité de l'aspartam à la condition de ne pas dépasser la dose journalière de 40 mg par kg de poids de corps. L'EFSA en avait profité pour rejeter deux études inquiétantes qui étaient parues peu de temps auparavant et qui évoquaient une incidence éventuelle de l'aspartam sur les naissances prématurées et sur les taux de cancers...

 

L'aspartam voyait ainsi sa mauvaise réputation enfin battue en brêche...

 

C'était trop beau ! Voilà qu'aujourd'hui que la Commission européenne demande une réévaluation sanitaire complète de l'aspartam pour essayer de répondre aux inquiétudes sur les effets de cet édulcorant (alors qu'une réévaluation n'était prévue qu'en... 2020 !).

 

Bien évidemment, cette nouvelle demande d'étude va faire renaître toutes les suspicions qui existaient ! Puisque la Commission européenne enquête, c'est qu'elle est inquiète...

 

Décidemment, l'aspartam n'est pas prêt de perdre son statut de mauvais édulcorant !

 

 

0 commentaires

mer.

23

févr.

2011

Les édulcorants, toujours la bête noire des consommateurs ?

Le site www.linternaute.com effectue régulièrement des mini-sondages sur l'actualité. Le sondage du jour portait sur les édulcorants. Même si ce type de sondage n'est qu'indicatif (car il ne respecte pas les règles de base de tout sondage et n'est finalement qu'une question posée à l'internaute, quel qu'il soit), il est assez révélateur : 64 % des votants disent éviter les produits qui contiennent des édulcorants. Restent à savoir si, lors de leurs achats, ils prennent la peine de vérifier la composition exacte des produits qu'ils mettent dans leur caddie.

 

Une remarque, ce chiffre de 64 % a pu être orienté par la formulation exacte de la question posée : "L'aspartam, édulcorant très utilisé dans les produits "light", est considéré comme dangereux par plusieurs études. Veillez-vous à ne pas en consommer ? ". Présentée ainsi, la question ne peut qu'engendrer un nombre supérieur de réponses positives..

 

Quoiqu'il en soit, les édulcorants ont mauvaise presse. Des doutes subsistent même si, souvent, ils sont infondés... Le chemin vers la réhabilitation des édulcorants sera bien long... s'ils doivent et méritent d'être réhabilités un jour !

0 commentaires

jeu.

10

févr.

2011

L'aspartame enfin innocenté ?

l'ANSES (l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation, de l'Environnement et du Travail) vient de confirmer ses recommandations : une consommation d'aspartame inférieure à 40 mg/kg de poids de corps n'est pas dangereuse sur la santé. Pour une femme de 65 kilos, cela correspond à 2 560 mg d'aspartam par jour soit la quantité contenue dans... 32 canettes de cola light !

 

Des études récentes avaient accusé l'aspartam d'augmenter le risque d'accouchement prématuré chez les femmes et le risque de cancer chez... la souris. L'ANSES a analysé avec précisions ces nouvelles "révélations" et a considéré que les études utilisaient des méthodes d'évaluation discutable et donc, finalement, peu fiable.

 

Quand on sait que l'excès de sucre (saccharose) est reconnu comme la source d'un nombre important de maladies, il reste finalement une position sage à avoir pour le sucre comme pour les édulcorants : "A consommer avec modération" !

 

source : "Aspartame : point d'étape sur les travaux de l'ANSES" - 01/01/2010

0 commentaires

mar.

08

févr.

2011

Enfin un site complet sur les édulcorants !

Les édulcorants font débat. Nocifs pour la santé, cancérigènes, sans intérêt pour un régime alimentaire... On a tout entendu, du plus sérieux au plus fantaisiste ! Edulco.com sera là pour donner toutes les informations nécessaires à la bonne compréhension des effets (positifs ou négatifs) de ces molécules que l'on retrouve dans de plus en plus de produits alimentaires industriels... Doit-on en avoir peur ? Sont-ils utiles ? Sont-ils dangereux ? Edulco.com vous informera et vous laissera réagir en fonction de l'actualité.

 

Des fiches complètes sur tous les édulcorants sur le marché sont disponibles et vous permettront de TOUT savoir sur les connaissances actuelles. Histoire de vous forger VOTRE propre opinion sur le sujet. Et c'est cela l'essentiel !

2 commentaires

mer.

13

juil.

2016

LES ÉDULCORANTS FONT GROSSIR !

On le soupçonnait depuis un bout de temps : les édulcorants peuvent faire grossir alors que l'objectif est exactement l'inverse !

 

Une nouvelle étude australienne montre que la consommation d'édulcorant incite ensuite le consommateur à manger plus. Le principe est simple : l'ingestion d'édulcorant qui "simule" le sucre est mal interprétée par notre cerveau ; en effet, alors que ce dernier détecte un gout sucré, il n'a pas les calories qui sont associées normalement lors de l'ingestion de... sucre. Il s'en voit perturbé et finit par inciter le consommateur à manger plus pour retrouver l'équilibre calorique qu'il connaissait avec le vrai sucre... Le consommateur va donc, s'il n'est pas extrêmement strict dans sa diète, être tenté insidieusement à ingérer des calories supplémentaires ! Tout cela n'est pas encore tout à fait clair pour les scientifiques mais ce n'est pas la première étude qui tend à dire cela... A surveiller donc...

 

 

0 commentaires

mar.

03

mai

2016

LA STEVIA VENDUE DANS LE COMMERCE N'EST PAS DU TOUT NATURELLE !

La stévia vendue dans le commerce, il faut être clair, est TOUT SAUF NATURELLE ! Oui, à l'origine, il y a bien une plante mais ce que l'on vous propose dans le commerce est le Rebaudioside A, extrait de la plante... par  un procédé chimique complexe. On est loin de la feuille de stévia que l'on fait infuser dans son thé (comme on le faisait initialement en Amérique du sud) !

 

Les services de l'Union Européenne se posent la même question : l'extraction de la molécule sucrante avec de l'éthanol (et non de l'eau) remet en cause cette fameuse appellation de "naturel", appellation devenue un véritable argument de vente (et qui fait d'ailleurs le succès de la stévia !) contrairement... à l'horrible aspartam tellement chimique et l'acesulfam-k qui, rien que par son nom, "fait" chimique ! 

 

Les industriels ont su sentir le vent tourner quand l'opprobre a été jeté contre l'aspartam. Même le fameux producteur du CANDEREL (qui à l'origine ne proposait que des édulcorants à base d'aspartam) a fini par proposé des "sucrettes" à la stévia. Surfant sur la vague du "naturel", la stévia est arrivée à point nommé !

 

Alors ces mêmes industriels fulminent quand ils apprennent que certains pays envisagent d'interdire tout bonnement d'apposer sur les emballages des produits le qualificatif de "naturel" pour  la stévia, ce qui ralentirait la croissance extraordinaire des ventes de cet édulcorant dans le monde... Pour l'instant, notez les beaux emballages verts avec souvent une jolie feuille verte pour accentuer le côté naturel ! 

 

Méfions nous des industriels... Ils savent surfer les modes de consommation et ici, ils ont tout compris ! 

 

0 commentaires

mar.

27

oct.

2015

CASH INVESTIGATION : LE LOBBY DU SUCRE

L'excellente émission CASH INVESTIGATION dirigée et menée tabour battant par Elise LUCET sur FRANCE2 a abordé dans une récente émission l'influence énorme du lobby de l'industrie sucrière en France et dans le monde. Même si, il faut bien l'avouer, l'émission est un peu longue et tourne très vite en rond, en visualiser une bonne partie montre le double jeu des sucriers en France : participer à des actions contre... l'obésité pour se donner bonne conscience et surtout pour avoir une bonne image. L'émission montre bien la contradiction entre le soutien à la cause de l'obésité et la vente de produits qui contiennent de taux de sucre extrêmement élevés. A voir ici : http://pluzz.francetv.fr/videos/cash_investigation.html



0 commentaires

mar.

28

juil.

2015

CREMANOVI : MEILLEURE À TOUT POINT DE VUE QUE NUTELLA !

 

 

Même malmené ces derniers temps, la pâte à tartiner chocolat-noisettes NUTELLA règne en maître sur ce segment de marché.

 

Il existe pourtant un concurrent sérieux gustativement (mais ça, cela dépendra des goûts !) mais surtout qualitativement et diététiquement  : CREMANOVI (on trouve ce produit sur INTERNET uniquement).

 

Il suffit d'analyser scrupuleusement la composition des deux crèmes pour comprendre :

 

Prenons la liste des principaux ingrédients, dans l'ordre (pour rappel, la loi exige que cette liste commence par l'ingrédient le plus présent dans le produit et finir la l'ingrédient le moins présent) :

 

NUTELLA                                    CREMANOVI

sucre                                            noisette (45 %)

huile de palme                              sucre

noisette (13 %)                             cacao maigre (9 %)

cacao maigre 7,4 %)                    lait écrémé en poudre (5 %)

 lait écrémé en poudre (6,6 %)    beurre de cacao 

 

Ce qui, en calories, donne :

 

NUTELLA                                     CREMANOVI

glucides : 57                                  42,7

protéines : 6,7                                11,7

lipides : 31                                      35,6

 

calories : 533                                  538

 

Certes, si l'on se contente d'une simple (et idiote) analyse du nombre des calories, les produits se valent mais une analyse plus fine de la composition change tout :

 

- tout d'abord CREMANOVI contient beaucoup moins de sucres ;

- ensuite, certes, CREMANOVI contient un tout petit plus de graisses MAIS, et cela change tout, ce sont des graisses excellentes pour l'organisme issues principalement des 45 % de noisettes ! Avec son huile de palme, le NUTELLA contient beaucoup de graisses saturées très mauvaises pour la santé alors que CREMANOVI contient beaucoup de graisses mono ou polysaturées qui sont bien meilleures pour l'organisme...

 

On le voit, CREMANOVI remporte haut la main l'analyse diététique ! 

 

Il existe donc une réelle alternative au NUTELLA mais 3 obstacles subsistent :

 

- la disponibilité du produit ; peu diffusé en France, il faudra faire une recherche sur internet pour trouver CREMANOVI.

- le prix : contenant plus de noisettes, le prix de revient de CREMANOVI est supérieur et son prix de vente également.(10 euros le kilo contre 6 pour le NUTELLA).

- le goût  ! Et oui, le goût du NUTELLA fait tout son succès. CREMANOVI n'est pas tellement différent mais ne se veut pas une copie de son concurrent. Alors seul un test pourra dire si cette pâte à tartiner aura votre faveur définitive ! 


Petite précision : cette contribution n'est PAS une publicité. Comme toujours, EDULCO n'a aucun lien commercial avec les sociétés (et les produits) dont il cite le nom dans ses articles. 

 

 

 

 

 

 

0 commentaires

sam.

22

nov.

2014

L'EXPRESS TESTE LE... COCA COLA LIFE... 

Avec humour et objectivité, la rédaction de L'EXPRESS STYLES a "testé pour vous" le nouveau COCA COLA LIFE à la stevia dont nous nous sommes déjà fait l'écho sur EDULCO.


Le nouveau COCA à l'étiquette verte fait-il un tabac ? Pour le savoir c'est ici : EXPRESS STYLE


Pour les consommateurs, rendez vous en... Janvier !



0 commentaires

mer.

13

juil.

2016

LES ÉDULCORANTS FONT GROSSIR !

On le soupçonnait depuis un bout de temps : les édulcorants peuvent faire grossir alors que l'objectif est exactement l'inverse !

 

Une nouvelle étude australienne montre que la consommation d'édulcorant incite ensuite le consommateur à manger plus. Le principe est simple : l'ingestion d'édulcorant qui "simule" le sucre est mal interprétée par notre cerveau ; en effet, alors que ce dernier détecte un gout sucré, il n'a pas les calories qui sont associées normalement lors de l'ingestion de... sucre. Il s'en voit perturbé et finit par inciter le consommateur à manger plus pour retrouver l'équilibre calorique qu'il connaissait avec le vrai sucre... Le consommateur va donc, s'il n'est pas extrêmement strict dans sa diète, être tenté insidieusement à ingérer des calories supplémentaires ! Tout cela n'est pas encore tout à fait clair pour les scientifiques mais ce n'est pas la première étude qui tend à dire cela... A surveiller donc...

 

 

0 commentaires

mar.

03

mai

2016

LA STEVIA VENDUE DANS LE COMMERCE N'EST PAS DU TOUT NATURELLE !

La stévia vendue dans le commerce, il faut être clair, est TOUT SAUF NATURELLE ! Oui, à l'origine, il y a bien une plante mais ce que l'on vous propose dans le commerce est le Rebaudioside A, extrait de la plante... par  un procédé chimique complexe. On est loin de la feuille de stévia que l'on fait infuser dans son thé (comme on le faisait initialement en Amérique du sud) !

 

Les services de l'Union Européenne se posent la même question : l'extraction de la molécule sucrante avec de l'éthanol (et non de l'eau) remet en cause cette fameuse appellation de "naturel", appellation devenue un véritable argument de vente (et qui fait d'ailleurs le succès de la stévia !) contrairement... à l'horrible aspartam tellement chimique et l'acesulfam-k qui, rien que par son nom, "fait" chimique ! 

 

Les industriels ont su sentir le vent tourner quand l'opprobre a été jeté contre l'aspartam. Même le fameux producteur du CANDEREL (qui à l'origine ne proposait que des édulcorants à base d'aspartam) a fini par proposé des "sucrettes" à la stévia. Surfant sur la vague du "naturel", la stévia est arrivée à point nommé !

 

Alors ces mêmes industriels fulminent quand ils apprennent que certains pays envisagent d'interdire tout bonnement d'apposer sur les emballages des produits le qualificatif de "naturel" pour  la stévia, ce qui ralentirait la croissance extraordinaire des ventes de cet édulcorant dans le monde... Pour l'instant, notez les beaux emballages verts avec souvent une jolie feuille verte pour accentuer le côté naturel ! 

 

Méfions nous des industriels... Ils savent surfer les modes de consommation et ici, ils ont tout compris ! 

 

0 commentaires

mar.

27

oct.

2015

CASH INVESTIGATION : LE LOBBY DU SUCRE

L'excellente émission CASH INVESTIGATION dirigée et menée tabour battant par Elise LUCET sur FRANCE2 a abordé dans une récente émission l'influence énorme du lobby de l'industrie sucrière en France et dans le monde. Même si, il faut bien l'avouer, l'émission est un peu longue et tourne très vite en rond, en visualiser une bonne partie montre le double jeu des sucriers en France : participer à des actions contre... l'obésité pour se donner bonne conscience et surtout pour avoir une bonne image. L'émission montre bien la contradiction entre le soutien à la cause de l'obésité et la vente de produits qui contiennent de taux de sucre extrêmement élevés. A voir ici : http://pluzz.francetv.fr/videos/cash_investigation.html



0 commentaires

mar.

28

juil.

2015

CREMANOVI : MEILLEURE À TOUT POINT DE VUE QUE NUTELLA !

 

 

Même malmené ces derniers temps, la pâte à tartiner chocolat-noisettes NUTELLA règne en maître sur ce segment de marché.

 

Il existe pourtant un concurrent sérieux gustativement (mais ça, cela dépendra des goûts !) mais surtout qualitativement et diététiquement  : CREMANOVI (on trouve ce produit sur INTERNET uniquement).

 

Il suffit d'analyser scrupuleusement la composition des deux crèmes pour comprendre :

 

Prenons la liste des principaux ingrédients, dans l'ordre (pour rappel, la loi exige que cette liste commence par l'ingrédient le plus présent dans le produit et finir la l'ingrédient le moins présent) :

 

NUTELLA                                    CREMANOVI

sucre                                            noisette (45 %)

huile de palme                              sucre

noisette (13 %)                             cacao maigre (9 %)

cacao maigre 7,4 %)                    lait écrémé en poudre (5 %)

 lait écrémé en poudre (6,6 %)    beurre de cacao 

 

Ce qui, en calories, donne :

 

NUTELLA                                     CREMANOVI

glucides : 57                                  42,7

protéines : 6,7                                11,7

lipides : 31                                      35,6

 

calories : 533                                  538

 

Certes, si l'on se contente d'une simple (et idiote) analyse du nombre des calories, les produits se valent mais une analyse plus fine de la composition change tout :

 

- tout d'abord CREMANOVI contient beaucoup moins de sucres ;

- ensuite, certes, CREMANOVI contient un tout petit plus de graisses MAIS, et cela change tout, ce sont des graisses excellentes pour l'organisme issues principalement des 45 % de noisettes ! Avec son huile de palme, le NUTELLA contient beaucoup de graisses saturées très mauvaises pour la santé alors que CREMANOVI contient beaucoup de graisses mono ou polysaturées qui sont bien meilleures pour l'organisme...

 

On le voit, CREMANOVI remporte haut la main l'analyse diététique ! 

 

Il existe donc une réelle alternative au NUTELLA mais 3 obstacles subsistent :

 

- la disponibilité du produit ; peu diffusé en France, il faudra faire une recherche sur internet pour trouver CREMANOVI.

- le prix : contenant plus de noisettes, le prix de revient de CREMANOVI est supérieur et son prix de vente également.(10 euros le kilo contre 6 pour le NUTELLA).

- le goût  ! Et oui, le goût du NUTELLA fait tout son succès. CREMANOVI n'est pas tellement différent mais ne se veut pas une copie de son concurrent. Alors seul un test pourra dire si cette pâte à tartiner aura votre faveur définitive ! 


Petite précision : cette contribution n'est PAS une publicité. Comme toujours, EDULCO n'a aucun lien commercial avec les sociétés (et les produits) dont il cite le nom dans ses articles. 

 

 

 

 

 

 

0 commentaires

sam.

22

nov.

2014

L'EXPRESS TESTE LE... COCA COLA LIFE... 

Avec humour et objectivité, la rédaction de L'EXPRESS STYLES a "testé pour vous" le nouveau COCA COLA LIFE à la stevia dont nous nous sommes déjà fait l'écho sur EDULCO.


Le nouveau COCA à l'étiquette verte fait-il un tabac ? Pour le savoir c'est ici : EXPRESS STYLE


Pour les consommateurs, rendez vous en... Janvier !



0 commentaires