LES ÉDULCORANTS ET LE DIABÈTE

3. index glycémique et édulcorants

Les édulcorants sont bien évidemment aussi assimilés par l'organisme humain. Il est intéressant de voir l'index glycémique de chacun, index qu'il est important de connaître lorsque l'on est diabétique car il doit entrer en ligne de compte dans sa consommation de produits sucrés.

 

EDULCO.COM vous propose tout simplement un tableau qui reprend l'index glycémique des édulcorants les plus utilisés.

 

Petit rappel : la référence est le glucose et son index glycémique est de 100.  Un édulcorant ayant un chiffre inférieur est assimilé plus lentement par l'organisme ; si l'index est supérieur, l'édulcorant est assimilé encore plus rapidement que le "sucre".

 

 

ÉDULCORANT INDEX GLYCÉMIQUE  AUTORISÉ AUX DIABÉTIQUES  ?
Acésulfam K
/ OUI
Agave (sirop) 15   OUI mais en petite quantité
Aspartam   / OUI
Cyclamates   / OUI 
Fructose 30 

  OUI mais en petite quantité 

glucose 100 NON
Isomalt   8 OUI mais en petite quantité 
Lactitol   6 OUI 
Maltitol 25/35
OUI mais en petite quantité 
Maltodextrine   105 NON 
Mannitol OUI 
Miel 60/80  NON ou très peu
Saccharine   / OUI 
Sorbitol OUI mais en petite quantité 
Stévia   / OUI
Sucralose   pratiquement nul OUI 
Sucre 64  NON 
Tagatose pratiquement nul  OUI 
Thaumatine OUI
Xylitol 7/15  OUI mais en petite quantité 

 

Un petit résumé s'impose :

 

  • les édulcorants intenses (aspartam, cyclamates, saccharine, stévia, sucralose, tagatose, thaumatine) n'augmentent pas le taux de sucre dans le sang donc peuvent être consommés par les diabétiques.

  •  les polyols (sucres-alcool : lactitol, maltitol, mannitol, sorbitol, xylitol) ont un index glycémique bas ; ils peuvent donc être consommés mais avec beaucoup de modération.

  • le fructose, le sirop d'agave augmente le taux de sucre dans le sang mais assez lentement ; leur consommation peut être autorisée mais en très petite quantité.

  • A proscrire : le sucre (saccharose), le miel, le glucose/dextrose dont les index glycémiques sont trop élevés.

 

page précédente                                                                               retour au sommaire