L'ASPARTAM : LE POINT EN 4 QUESTIONS

1. une composition chimique dangereuse ?

 

 

Trois composés de l'aspartam semble poser un réel problème :

 

- la phénylalanine (50 % de l'aspartam) : ce composé est allergène pour, estime-t-on, 1 personne sur 16 000. Ces individus souffre de "phénylcétonurie" : la substance n'est pas éliminée et s'accumule dans le cerveau et cause à terme des dommages considérables comme des troubles mentaux (surtout chez l'enfant).

 

- l'acide aspartique (40 % de l'aspartam), comme d'ailleurs la phénylalanine, sont soupconnés de se transformer dans l'organisme humain en substances cancérigènes (notamment en DKP ou dicétopipérazine).

 

- le méthanol (10 % de l'aspartam) est transformé dans l'organisme en formaldéhyde, molécule reconnue cancérigène.

 

A la lecture de ces faits, il est facile d'accuser l'aspartam d'être un dangereux poison... sauf, par exemple,  que le méthanol est présent dans de nombreux aliments naturels que nous consommons comme certains légumes...Et nous ne sommes pas empoisonnés pour autant !

 

Certains chimistes ajouteront également que les quantités ingérées sont tellement peu significatives que les incidences sur l'organisme humain sont nulles.

 

Une seule certitude : les allergiques à la phénylallanine NE DOIVENT PAS consommer d'aspartam. Or cette allergie est rapidement reperée dès la naissance car cette molécule se trouve dans de nombreux aliments de consommation courante allant des céréles aux produits de la mer...

 

 

retour au sommaire                                                                                    page suivante